Wang Wei Guo

YANG SHAO HOU

YANG SHAO HOU

Commentaires : 20
  • #20

    MULLER C (mardi, 27 septembre 2016 21:01)

    Aout 2016, face à la mer intérieure du bassin, curieux de se voir de dos! Encore un coup de la caméra cachée! Merci pour cet enseignement visuel...

  • #19

    Pas assez d'une vie! (mercredi, 22 juin 2016 00:05)

    A peine poussé une porte (qui en plus grince), qu'il y a en une autre...
    Mais avant de l'atteindre, il faut faire le tour de cette première pièce (comme du propriétaire) et comme elle est vide,il y a tout à remplir dans cette nouvelle pièce avant d'envisager d'atteindre le prochain loquet de porte et comme dans ce magnifique palais il y en 108 portes...

  • #18

    Taichichuanement (dimanche, 13 octobre 2013 12:41)

    Vers l'essentiel !
    Pour en finir avec le taichi "chorégraphique" trop souvent présenté dans certaines émissions de vulgarisation, les cours traditionnels et rigoureux de Christian insistent sur le fond, essence des mouvements ; et C'EST SUPER car là réside le secret de la forme (du taichi et de la forme physique ....)

  • #17

    arcataichi (mardi, 05 juin 2012 09:56)

    Pas très clair...

  • #16

    Ce matin,... (lundi, 04 juin 2012 19:49)

    au réveil j'avais ces mots dans la tête :
    Trouver SA LIBERTE dans l'IMPOSE ; mots complémentaires plus qu'opposés, point d'équilibre que le Tai Chi nous incite à vivre.

  • #15

    arcataichi (samedi, 26 novembre 2011 13:18)

    Vrai !
    Bien dit !

  • #14

    J'ai ressenti (mardi, 22 novembre 2011 09:53)

    l'apprentissage du Tai Chi m'a fait ressentir l'onde de Vie qui anime, crée le corps et j'ai compris que cette onde de Vie est en Tout immuable et éternelle et donc que les formes ne sont qu'éphémères ; mais par contre la forme, la santé est inhérente à cette onde . C'est pourquoi le Tai Chi s'attache avant tout au fond, la forme n'étant qu'une expression de l'onde.

  • #13

    Mouton noir (samedi, 19 novembre 2011 17:57)

    Certains disent rechercher l'effort physique et le lâcher prise moi c'est plutôt le bien-être dans le lâcher prise ;le bien-être étant l'effort transformer grâce au lâcher prise et le lâcher prise, ne plus avoir d'inquiétude ou plus exactement avoir confiance. Et ma route a croisé le Tai Chi.

  • #12

    Un bassin re-trouvé (mercredi, 04 mai 2011 10:51)

    C'est une barrière qui s'effondre,
    Une porte qui s'ouvre vers de nouveaux ressentis :
    Un ancrage qui se crée,
    Une stabilité qui s'installe,
    Une sensation de liberté, de détente, de légèreté,
    Un nouveau monde à explorer,
    Des possibilités à exploiter,
    Une réaction en chaine sur tous les plans,
    Une cascade bienfaitrice
    ....Une ouverture vers Soi.

  • #11

    Les Andernosiens (mardi, 01 février 2011 15:32)

    Quel plaisir pour tous : anciens, moins anciens et nouveaux ; tout s'illumine !
    Merci de tout coeur à notre guide.

  • #10

    Entrer sans frapper (mardi, 11 janvier 2011 15:05)

    Avec timidité, envie et détermination, j'ai osé, un jour, passer la porte, moi qui ne connaissait rien du Tai Chi, Des arts martiaux et de la philosophie chinoise...je suis entrée sur le délicat chemin de la persévérance avec, parfois la fâcheuse pensée de prendre la tangente...avec assuidité j'ai préféré l'infini du 8 à la fuite de la droite et présentement la petite cellule, pas à pas, retrouve son souffle.
    Un grand merci pour ces cours et stages de qualité .

  • #9

    arcataichi (jeudi, 04 novembre 2010 14:44)

    Bien que le qi gong ne soit pas un art martial, il est souvent intégré aux arts martiaux chinois traditionnels, et vise à l'entrainement et l'amélioration des capacités internes du pratiquant.

  • #8

    arcataichi (mercredi, 20 octobre 2010 16:18)

    En Provenance d'Andernos :
    Le "8", figure riche de symboles dont l'infini en mathématique. Cercles décrient avec notre bassin et unissant, les uns aux autres, les 108 mouvements de l'enchaînement et comme nous l'a précisé notre professeur, maillons d'une chaine reliant toute chose dans un perpétuel changement. Fond qui crée la forme. De ce mouvement incessant naît la vie. L'électron change de forme 10 puissance 23 fois par seconde ,nous dit la physique quantique.
    Mouvements et changements ne sont-ils pas des notions extrêmement liées dans le Tai Chi?
    " Au début nous pouvons percevoir le mouvement externe d'une forme exercée par une personne pratiquant le Tai Chi.A ce stade, nous portons notre attention tout d'abord vers l'expression générale liée au mouvement perçu. Nous remarquons la qualité et la dynamique du mouvement, par exemple, nous pouvons percevoir cette lenteur caractéristique au Tai Chi. Parfois, certains détails attirent notre attention, la plupart du temps le mouvement et la position des mains ; nous remarquons rarement le mouvement des jambes. Selon le niveau de notre capacité à percevoir et notre expérience de la vie, nous voyons plus ou moins, mais à ce stade, nous remarquons que le mouvement de la forme. Mais si nous nous instruisons au Tai Chi plus longtemps, notre notion du mouvement s'affine de plus en plus. Nous commençons à percevoir qu'un mouvement n'est pas qu'un déplacement d'une personne dans l'espace, marchant, courant ou pratiquant du Tai Chi. Nous remarquons que l'harmonie et la coordination d'un mouvement dépendent de l'état de notre équilibre, de notre respiration, de sa profondeur et de sa qualité et de l'état de notre concentration. Nous remarquons de plus en plus le lien subtil entre le mouvement externe et interne. Notre connaissance du mouvement s'étend et devient plus profond.
    Nous réalisons que la notion du mouvement en Tai Chi est très vaste, voire illimité. Du point de vue du Tai Chi, chaque changement est un mouvement...les changements d'état émotionnel sont également des mouvements. Ce que nous pensons, ce dont nous nous souvenons, ce sur quoi nous concentons notre attention tout cela fait également partie des changements.
    Un mouvement se déploie non seulement dans l'espace mais aussi dans le temps, tout comme la forme que nous pratiquons ; elle prends un certain espace dans la pièce ou dans le parc et elle a une certaine durée au cours de laquelle son rythme et ses dynamiques changent. Les changements du temps(qui s'écoule) et du rythme nous intéressent également. De même, notre vie est une transformation constante qui s'opère dans l'environnement dans lequel nous vivons et aussi dans le temps...En Tai Chi, la sensibilité de percevoir des changements aussi complexes nous offre l'occasion de profiter pleinement de notre pratique et de développer sa qualité. Quand nous intégrons ces notions du mouvement et pratiquons le Tai Chi dans cet état d'esprit, nous commençons à percevoir que non seulement l'univers entier est en mouvement mais aussi que l'univers entier se trouve dans le plus infime mouvement."
    Extraits d'un texte de Tomasz Nowakowski, mars 2007, Autriche
    Traduit de l'anglais par Katja Fleig avec la participation de Christine Girard.

  • #7

    arcataichi (mercredi, 20 octobre 2010 16:16)

    En Provenance d'Andernos
    Voici ce que dit du Tai Chi un kiné du sport ostéopathe,jean-Pierre Philippe dans "Papy...! raconte-moi la proprioception, l'équilibre et l'endurance" au chapitre 'Simplifiez-vous la vie': "enchaînement de mouvements lents et circulaires avec respiration,étirement des muscles et mémorisation des mouvements. Le TCC développe la capacité à maîtriser son corps pour améliorer la coordination des mouvements. Selon Edwidge Ressaussière, le TCC permet d'alterner deux types de contôles ascendant et descendant.'Enraciné' au sol ,genoux dévérouillés. Que du bonheur !"
    Ce livre intéressant est lisible sur internet.

    Autre livre,autre extrait :"nous savons que le Tai Chi découle de l'observation du comportement de six animaux : l'ours, la grue,le tigre, le singe le serpent et le cerf.Parmi ces animaux, le tigre occupe une place très importante, car il est l'animal emblématique en Asie, et particulièrement en Chine.Lorsqu'on parle du regard, par exemple on pense tout de suite au tigre. Pourquoi? Parce que le regard du félin, dès qu'il est ressenti par le pratiquant, fait que son axe se redresse...En même temps, ses yeux se remplissent de lumière.
    Et puis, il y a cette présence du tigre. Sa patte de velours. En Tai Chi, nos pieds (comme nos mains, d'ailleurs) sont toujours dans une pesanteur suspendue. Ils se déplacent en effleurant la terre, se posent sans faire de bruit, comme les pattes du grand félin. On dit alors que nos talons "entrent dans la terre" , car ils respirent.
    Grégorio Manzur

    A propos de "Brosser le genoux"
    Dans ce même livre, Gu Meisheng après avoir fait cette description: "il s'agit de déplacer une main devant soi, en éventail, afin de dévier l'attaque ou de l'arrêter net", il demande comment on l'appelle en occident . Puis s'exclame : "Mais il s'agit d'un insecte, oui d'un papillon, non, c'est une libellule...La libellule effleure la surface de l'eau. Voilà c'est bien cela"

    Il est vrai que si l'on descend suffisamment, notre main effleure effectivement le sol. Personnellement je préfère cette image.

  • #6

    Le singe qui en a assez de se faire repousser (jeudi, 05 août 2010 17:26)

    L'énigme n'est peut-être pas vraiment résolue pour tout le monde... moi je comprends pas trop..

  • #5

    une énigme résolue ! (jeudi, 20 mai 2010 13:17)

    A la fin du dernier stage, j'ai bien ressenti l'énergie entre mes deu mains, ce qui m'a permis de comprendre un fait vécu de mon adolescence resté jusqu'à présent pour moi une énigme!
    ( une touche de mon clavier ne fonctionne plus d'où la faute à deu )

  • #4

    les grenouilles d'Andernos (lundi, 19 avril 2010 11:15)

    Apprendre les 108 mouvements avec CHRISTIAN c’est :

    De la prévention santé assurée : rééducation posturale,
    Et massage intérieur garanti.
    S’exprimer de la pointe des cheveux au bout des orteils,
    Devenir tigre, serpent, grue, ours, singe, mais aussi chat, suricate, libellule…
    Explorer la nature, le cosmos : être fleur, étoile, vague, algue, vent….
    Ou plus pratique : devenir apprenti cuisinier, ou bien encore pêcher ;
    Remonter puis détendre des ressorts, ouvrir ou fermer des portes,
    Et même replier ses draps ou mettre la nappe…
    Ce sont des saveurs salées, sucrées, piquantes, amères.
    Des conseils diététiques, des notions d’anatomie,
    Parfois même un peu de physique, de vocabulaire…
    Souvent des jeux de mots, de l’humour, des sourires et des rires…
    C’est une observation rigoureuse,
    Un ressenti qu’il nous faut acquérir.
    Toujours les mêmes mouvements mais jamais pareils.
    C’est être prêt ….à tout, ENSEMBLE, silencieusement,
    Être présent, détendu, à l’écoute de son corps, s’unir,
    Avoir le temps, accueillir, se poser… explorer la VIE, Vivre le TAIJI.




  • #3

    Je n'y croyais pas et pourtant ! (mercredi, 24 mars 2010 09:30)

    C'est découvrir un FRÊLE point d'équilibre, une fenêtre ouverte sur la Vie, un point de suspension où toute force s'annihile,où la dualité perd pied où s'installe un grand Bien Être....puis repartir à sa conquête....et peut-être ne pas le retouver mais savoir qu'il existe
    C'est le plus grand des savoirs,la plus grande richesse....J'en tremble encore !
    Mon ostéopathe me l'avais dit : "la TAI CHI c'est puissant"
    MERCI




  • #2

    une adepte du Nord Bassin (samedi, 20 mars 2010 13:07)

    Et que dire des stages....EXTRA
    Légère, légère, je suis sortie le 14 mars.
    Encore,encore !!!

  • #1

    claire (lundi, 01 mars 2010 14:20)

    je tenais à vous dire le pourquoi de mon absence soudaine et m'excuser de ne pas
    l'avoir fait plus tôt. Cette année est fertile pour moi en matière de chant,
    propositions mais surtout répétitions et tous les jours mes cours de chant sur
    Bordeaux. Tout cela fait que je me suis éloignée des cours de Taï chï.
    Mais je vous passe à tous un grand bonjour, particulièrement à Christian, qui
    est un prof comme il y en a pas deux!! Humour, bonne humeur et énergie.
    Bonne continuation à vous...
    Claire